CSF - a French view

Use this section for any subject not covered elsewhere in the Forum

Moderators: pennycsf, PaddyFrog, KarenVM87, Cathy Allen

pennycsf
Site Admin
Posts: 600
Joined: Sun Jan 24, 2010 7:19 pm

CSF - a French view

Postby pennycsf » Thu Jun 27, 2013 2:40 pm

Hi there,
Our local CSF Association - CSF Sud de France (11,09,66) - recently had an article in the local (French) newspaper about what we do. This resulted in an e-mail from a French gentleman querying the need for CSF. I have reproduced below his original message, my reply (with a little help from a bi-lingual friend!) and his final message. I thought you might find it an interesting exchange and the spreading of a little entente cordiale! :D

Good morning,
I just return from the hospital where I was supporting my neibhour in a terminal phase and I see your paper in L'Indépendant and I'm a bit surprised.

Some people coming in France for political reason with very few money learn to speak french rather quickly , so they are not alone when trouble arrive and they can exchange with french people very normally .I think it's normal when you choose to live in a foreign country.
So ,why english people are so afraid with our langage . The cancer is yet terrible but can be supported in french also in France .
Best wishes
My mother was english teacher and I have english and scottish freinds in UK.


Bonjour
Tout d’abord je voudrais vous remercier d'avoir montré votre intérêt pour notre action .
Cependant j'aimerais bien vous expliquer pourquoi notre démarche est très importante et utile pour mes compatriotes anglophones. Je dirais qu'au moins 95% des anglophones qui habitent en France (et cela englobe aussi des personnes d'autres nations dont la second langue parlée est l'anglais) parlent très bien le français, ce qui est tout à fait normal parce qu'ils ont choisi de vivre dans votre beau pays. Cela reste quand même un français de tous les jours, un français pour pouvoir discuter avec ses voisin, faire ses courses, ... mais en général - comme pour les personnes d'origine française d'ailleurs - ne présente pas un vocabulaire spécialisé des traitements médicaux.
Dans cette situation exceptionnelle d'une maladie si lourde que le cancer cela ne suffit pourtant pas toujours de parler un français de tous les jours.
Quand vous êtes touché d'une maladie si grave tout le monde autour de vous s’écroule. Et on a besoin de pouvoir échanger dans sa langue maternelle. Des angoisses réelles ou irréelles s'expriment plus facilement dans votre langue.

De toute façon je peux vous assurer que notre démarche n’a rien à voir avec un mépris de la langue française. Nous sommes seulement persuadés que dans ces moments difficiles de la vie on a besoin de toutes aides possibles et disponibles. Nous travaillons aussi main dans la main avec la «Ligue contre le cancer» et sommes aussi invités par les différentes organisations (françaises) du département pour participer à leur conférences comme par exemple dernièrement celui sur les soins palliatifs à Perpignan.
Avec mes sincères salutations


Bonjour,
Je comprends mieux votre démarche effectivement et je vous remercie de cet éclairage . C'est vrai que dans ces circonstances même les voisins et amis ne savent pas trop quelle attitude adopter surtout en phase terminale . La parole,média de l’âme et du cœur , est très importante ; comme dans les maladies à caractère dépressif et psychique où chaque mot a un sens et une résonnance particulière.
Je viens d'apprendre ma mort du voisin que j'allais visiter donc bon courage pour votre belle action de solidarité.
Cordialement

goldenoldie
Posts: 193
Joined: Thu Feb 11, 2010 3:11 pm

Re: CSF - a French view

Postby goldenoldie » Fri Jun 28, 2013 6:31 pm

WELL DONE!...it is interesting to "see" it from his point of view and pleasing to know his sees ours now. On the same vein, I have a French person in my village who has been cordial and friendly for the past ten years...BUT...having invited them to dinner one night (50% French, 50% English), after a glass or several of wine, he suddenly got onto the subject of health service and surprizingly (to me) sniped gently about "these English who come over here and use French money when they are ill"! Obviously meaning all my chemotherapy et al.
I was VERY quick (and backed up by the others) to inform him that although the Carte Vitale pays initially for my treatment, the CEPAM then gets it back from the UK. He was a bit contrite then and I forgave he "ignorance", but it did make me wonder how many other French people think along the same lines. :roll:
Now, I ALWAYS push that point if necessary.


Return to “Any other business”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests